Cancer et bains de boue

Un gars chez le médecin :
– C’est grave docteur ?
– J’ai une mauvaise nouvelle pour vous, vous avez un cancer incurable.
– Que dois-je faire docteur !
– Essayez les bains de boue…
– Ça va guérir mon cancer ?
– Ah ça non, mais ça vous habituera à la terre…

Attention aux apparences…

Première question :

Supposons que vous connaissiez une femme qui est enceinte, mais qui a déjà 8 enfants, dont trois sourds, deux aveugles, et un mentalement attardé, de plus cette femme a la syphilis ! Lui recommanderiez vous d’avorter ?
Répondez mentalement, puis lisez la seconde question.

Deuxième question :

Il est temps d’élire le Président du monde, et votre vote sera déterminant.

Voici les données concernant les trois principaux candidats :

Le candidat A est associé à des politiciens véreux et consulte des astrologues. Il a eu 2 maîtresses, fume comme une cheminée d’usine, et boit huit à dix martinis par jour.

Le candidat B a déjà été viré deux fois, il dort jusqu’à midi, fumait de l’opium au collège, et boit un quart de litre de whisky par jour.

Le candidat C est un héros de guerre médaillé, végétarien, boit une bière occasionnellement, et n’a jamais eu d’histoire extra-conjugales.

Parmi ces trois candidats, lequel choisiriez-vous (honnêtement) ? Faites d’abord votre choix, ne trichez pas, puis lisez la réponse ci-dessous :

 

 

 

 

 

Le candidat A est Franklin D. Roosvelt.
Le candidat B est Winston Chuchill.
Le candidat C est Adolf Hitler.

Pour la question sur l’avortement, si vous avez répondu OUI, vous venez de tuer Beethoven !

Casque tu fais ?!

Un motard roule à vive allure sur une route déserte quand il voit arriver rapidement à sa rencontre un malheureux moineau. Il fait tout ce qu’il peut pour éviter le petit oiseau, mais, rien à faire, la collision est inévitable!
Il voit dans son rétroviseur la malheureuse petite bête faire plusieurs rebonds sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues.
Attristé et pris de remords, il s’arrête, fait demi-tour, ramasse le volatile inconscient, achète une petite cage, et l’y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d’eau pour son réveil.
Le lendemain, l’oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d’eau, se prend la tête entre les ailes et s’exclame:  » Et merde! J’ai tué un motard « 

 

USS Lincoln Vs Mdr

Transcription d’une communication radio entre un bateau de la US Navy et les autorités canadiennes au large des côtes de Newfoundland en octobre 1995.

Américains : Veuillez vous dérouter de 15 degrés Nord pour éviter une collision. A vous. Canadiens : Veuillez plutôt VOUS dérouter de 15 degrés Sud pour éviter une collision. A vous.
Américains : Ici le capitaine d’un navire des forces navales américaines. Je répète : veuillez modifier VOTRE course. A vous.
Canadiens : Non, veuillez VOUS dérouter, je vous prie ! A vous.
Américains : Ici, c’est le porte-avions USS Lincoln, le second navire en importance de la flotte navale des Etats-Unis d’Amérique. Nous sommes accompagnés par trois destroyers, trois croiseurs, et un nombre important de navires d’escorte. Je vous demande de dévier de votre route de 15 degrés Nord ou des mesures contraignantes vont être prises pour assurer la sécurité de notre navire. A vous.
Canadiens : Ici, c’est un phare. A vous.

LA RECETTE DE LA BINDE AU RHISKY

Acheter une dinde d’environ 5 kg et une bouteille de whisky. Prévoir du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardes de lard. Barder la dinde de lard, la saler, la poivrer, et ajouter un filet d’huile d’olive. Préchauffer le four thermostat 7 pendant 10 mn.

Se verser un verre de whisky. Le boire. Mettre la dinde au four dans un plat à cuisson. Se verser 2 verres de whisky et les boire.

Après une debi-beurre, fourrer, l’ouvrir et surbeiller la buisson de la pinde. Brendre la vouteille de biscuit et s’enfiler une bonne rasade. Après une demai-heure, dituber jusqu’au bour. Oubrir la borte, reburner, revourner, enfin : bref!!! mettre la guinde dans l’autre sens.

S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 5 ou 6 verres de wisky. Buire, non luire, non cuire la bringue bandant 4 heures. Et hop, 5 berres de plus R’tirer le four de la dinde.

Se bercer une bonne goulée de whisky. Rabasser la dinde (l’est tombée par terre), l’ettuyer et la voutre sur un blat…sur un clat…sur une assiette.

Se béter la figure à cause du gras sur le barrelage de la buisine. Ne pas essayer de se relever. Deciver qu’on est bien par derre et binir la mouteille de rhisky.

Plus tard, ramber jusqu’au lit, dorbir ze qui reste de la nuit. Le lendemain matin, prendre un Alka Seltzer, manger la dinde froide avec de la mayonnaise, et nettoyer le bordel que vous avez mis dans la cuisine.